Polytechs monte en gamme dans la chimie des plastiques

Polytechs monte en gamme dans la chimie des plastiques

mai 16, 2019 0 Par admin

Quand on est un « cuisinier de la chimie des plastiques », comme se définit Polytechs, mieux vaut avoir de bons outils ! C’est ce qui amène ce chimiste de 160 salariés et 35 millions d’euros de chiffre d’affaires à investir 7,5 millions d’euros dans son usine et siège social de Cany-Barville, en Seine-Maritime. L’entreprise mettra en service en septembre 2019 une quatorzième ligne de production, comprenant une nouvelle extrudeuse très performante pour la transformation de la résine plastique. « Nous allons pouvoir réaliser des mélanges de polymères destinés à des applications très techniques pour le marché du film d’emballage, du câblage, pour l’automobile et le bâtiment », explique Patrick Coquelet, président de
Polytechs.

Cette entreprise transforme les polymères (plastiques issus du pétrole) et les mélange entre eux ou avec des additifs antioxydants, anti-UV, antistatiques ou ignifugeants. Leur formulation chimique varie en fonction des spécifications techniques des clients.

L’entreprise s’équipe aussi de nouveaux outils de laboratoire parmi lesquels un équipement de contrôle optique du produit fini. Et construit trois bâtiments, pour sa nouvelle ligne, le stockage de polymères et d’additifs et de produits finis qui se présentent sous forme de granulés.

Bioplastique agricole

Devenu indépendant depuis le retrait en 2017 du fonds IPO, le chimiste est désormais détenu à 87,5 % par Patrick Coquelet et à 12,5 % par le directeur de l’usine François Dugats. Vingt recrutements sont en cours pour accompagner le développement de Polytechs, qui vise les 50 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2025.

L’entreprise, qui cherche à réhausser la technicité de sa production, a atteint 21.000 tonnes en 2018 – dont 65 % à l’export – et vise les 25.000 tonnes en 2020 et
les 30.000 tonnes

en 2025. Au-delà de la croissance des volumes, elle cherche à capter de nouveaux marchés de niche à forte valeur ajoutée, comme les produits permettant de fabriquer du film plastique à propriétés adhésives utilisé en agriculture. Ou un polymère spécifique permettant l’accélération du nettoyage des lignes de production d’extrusion plastique, en remplacement des résines vierges utilisées habituellement. L’entreprise planche aussi sur le développement de bioplastiques à base de chanvre et de lin. Une différenciation censée permettre au chimiste indépendant d’aller vers des spécialités où la concurrence mondiale est encore faible.


Huile de CBD peut aider vos maux. Visite HuileCBD.be


 
Lire Plus